En haut : Marche vers l’un de nos monastères à Nubra

Ci-dessus : En route vers Nubra

Quelques idées pour l’an prochain

28 octobre 2007

« Live to Love », « Vivre pour aimer » ! - J’y ai réfléchi et, pratiquement, nous devrions le faire tous ensemble. Plutôt que ce soit uniquement moi et une poignée d’entre nous qui l’appliquent, je pense que chacun, à commencer par mes monastères, nonneries et centres dans le monde, peut commencer à réfléchir à la façon de le faire, en se basant sur les 5 directions que j’ai données. J’ai le sentiment que toutes mes organisations et mes collègues qui aimeraient se joindre à nous (pas d’obligation, bien sûr), devraient consacrer le 3ème dimanche de chaque mois à poursuivre des activités concernant « Vivre pour Aimer ». Activités, par exemple, qui consisteraient à se joindre à d’autres organisations humanitaires ou faire en sorte d’aider nous-même d’autres êtres humains, libérer des vies, visiter des personnes sans domicile en prêtant une attention authentique et sincère à leur bien-être, regarder autour des centres, monastères, ou nonneries, et voir si nos communautés locales ont besoin d’une quelconque aide. Nous pouvons apporter ce genre d’aide très simple et très commode pour commencer. Certains vont me demander pourquoi le 3ème dimanche et pas le 1er dimanche, le 2ème dimanche ou le 4ème dimanche ? En fait, j’ai quelques raisons. Premièrement le nombre « 3 » représente les Trois Joyaux ; deuxièmement la plupart des gens sont très occupés en début et en fin de mois pour diverses raisons. Je n’ose pas demander à tout le monde de le faire chaque dimanche car c’est juste le début. Faire quelque chose de bien et de bénéfique pour vos propres communautés locales, d’un point de vue pratique, ne devrait pas en rajouter à votre vie quotidienne déjà pleine de stress. Commençons par le faire une fois par mois, 12 fois dans l’année, afin de vivre authentiquement pour le bien des autres – Vivre pour Aimer !

J’espère que chacun de ceux qui suivent mon simple conseil est capable de faire ceci avec bonheur et bonne volonté. Je ne sais pas comment ceci va affecter votre vie quotidienne, mais je suis sûr que prendre 12 jours sur 365 pour accomplir des actes bénéfiques authentiques pour le bien des autres n’est pas trop demander, je l’espère. Ce devrait être un support à votre pratique formelle, c’est-à-dire un moyen pour mettre votre pratique formelle en application, et vous pouvez alors voir combien de bodhicitta vous avez réellement ; vous devriez au moins être honnête avec vous même. Je serais si content de recevoir de toutes mes organisations des nouvelles de ce qu’elles font tous les 3ème dimanche et j’aimerais que ces nouvelles soient mises sur mon site web ou sur celui de « Vivre pour Aimer », que quelqu’un, je l’espère, est en train de faire maintenant. On m’a dit que Druk Fondation Ltd. a déposé ce logo de « Live to Love » et les mots pour la lignée, ainsi c’est bien si nous pouvons tous utiliser « Live to Love » pour toutes les activités humanitaires et de bienfaisance, sans barrière de religions, nationalités, etc.

Bien que j’ai mentionné que je pensais aller en longue retraite l’année prochaine, comme j’aimerais le faire, je ne pense pas que ce soit envisageable d’un point de vue pratique. Je ferais au moins une retraite courte mais intense et irai encore vagabonder dans le monde. Si les autorités le permettent, j’aimerais alors emmener tous ceux qui sont intéressés à venir avec moi, marcher de l’Inde au Mont Kailash en septembre l’année prochaine. Ces amis et étudiants qui étaient avec moi à Nangchen le savent déjà. Je me répète donc ici pour tous ceux qui suivent mes discours. Comme vous le savez, le Mont Kailash est l’un des lieux les plus sacrés en ce monde. C’est la demeure de Chakrasamvara et d’Avalokiteshvara. Je pense qu’il faut réserver 6 à 7 semaines pour ce voyage. Voyons si les autorités nous autoriseront à l’effectuer ; nous devrions tous prier pour que notre bon karma mûrisse pour cette merveilleuse possibilité. Jurgen, l’un des membres de notre sangha allemande a récemment accompagné notre Kyabjé Drubwang Tsoknyi Rinpoché pour une excursion au Kailash ; peut-être sera t-il à même de partager avec nous quelques unes de ses nouvelles et indications.

Entre le 22 décembre et le 1er janvier 2009, il y a la possibilité que nous commencions à organiser un événement annuel, le Premier Concile pour la Lignée Drukpa, où les enseignements et les méthodes de pratique en relation spécifique avec notre lignée yogique seront enseignés par moi-même et mes collègues. J’en suis encore à en envisager l‘organisation, mais je devrais pouvoir vous en faire savoir davantage avant que ne commence ma tournée d’enseignement. Ce concile comprendra enseignement, échange de vues, discussion, pèlerinage et différents « exercices d’esprit » et je pense même donner à chaque participant sérieux un certificat, pour que tous soient encouragés à pratiquer en cette période difficile, pleine de distractions et de stress.

J’ai aussi une petite nouvelle à partager. Ce sont les deux nouveaux membres de la famille, Zing et Ting. Zing, le noir, est pour ma mère et Ting, le blanc, est pour mon père. Ils sont adorables et tous deux aiment vraiment beaucoup mes parents. Je veux remercier Jigmé Phendé d’avoir envoyé ces deux adorables membres à ma famille, ils ont apporté tellement de joie à mes parents. Rien ne me rend plus heureux que de voir mes parents si heureux, appréciant la présence de leurs nouveaux enfants.

Association Drukpa Humanitaire   Publications Internationales Drukpa  S.E. Bairo Rinpoché

Druk White Lotus School    Nonneries    Projet Amitabha (Népal)

© Le Douzième Gyalwang Drukpa. Tous droits réservés.